En avait-il le droit ?

Publié le par Renée G.

En avait-il le droit ?

Ce n'était qu'un chat !
Mais en avait-il le droit,
Cet homme, ce renégat,
De viser,
De tirer,
En avait-il le droit ?

L'animal traverse le jardin...
Le savait-il déjà
Que la mort, ce matin-là,
L'attendait au bout du chemin ?

Le coup de feu est parti !
Un
claquement sec envahit
L'air givré qui vibre, résonne.
La chienne gémit et frissonne.

Un miaulement de douleur... !
Un ricanement de prédateur... !
Le chat retombe, foudroyé,
Sur un tapis de feuilles gelées.

Ce n'était qu'un chat !
Mais en avait-il le droit,
Cet homme-là, ce renégat,
De viser,
De tirer et de tuer ?
En avait-il le droit ?

Renée Giordano
Samedi 5 janvier 2008
Malijai


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roland Laurent 19/02/2009 13:53

Nos fidèles compagnons les chats  ne sont pas toujours bien perçus, pourtant que d'amour dans leurs yeux. Ils sont là, ne disent rien , se prélassent au soleil, ronronnent sous nos doigts bienveillants...Puis tranquillement poursuivent leur route on les attend ailleurs, croit-on. mais ils reviennent toujours  fourbus  d'une errance  qui leur est chère. Bien à vous, cher ami du félin.roland

Gabillet 29/04/2008 22:35

Bien, continuez comme ça, la poésie c'est comme des grands bol d'air surtout quand on va pas trop bien.Visitez mon site de poèmes et chansons, extrait de mon recueil déposé à la BNF.MerciJ-Claude

malirence 20/04/2008 16:22

oh!!! quelle émotion en te lisant, j'ai trop pensé à Flocon qui n'en est pas mort mais y a laissé sa patte avant !!!et qui est quand même, malgré la douleur, revenu à la maison !!!!  merci....

reglisse68 20/02/2008 08:10

Pauvre Moïse, il faut presque avoir honte d'appartenir à cette  race qui s'appelle Homme, mais je trouve que le nom que tu lui donne sont trop beaux ....Courage bizzzDEL

Annie 08/02/2008 10:48

Bonjour René, je découvre tardivement ton si joli poéme dédié à Moïse, bien sûr que non il n'avait pas le droit, j'espére que tu as fais le necessaire envers cette ignoble personne.
Pour te soulagée un peu je pense que ton Moïse a rejoint mon Félix là haut et comme dit ma Pépette de 4 ans( Tu sais Maman, il es heureux au Paradis des Animaux)
Courage, il restera toujour dans ton coeur, le mien me manque tant !
Amitiés Chipouille