47, rue de l'Hubac

Publié le par Renée G.

"En 1815, M. Charles-François-Bienvenu Myriel  était évêque de Digne. C’était un vieillard d’environ soixante-quinze ans ; il occupait le siège de Digne depuis 1806. "

Ainsi commencent « Les Misérables » de Victor Hugo qui s’était inspiré d’un fait divers réel. Celui-ci s’était déroulé à Digne, département des Basses-Alpes.  Monseigneur Miollis - le Monseigneur Myriel d’Hugo - nommé évêque de Digne, résida, comme en témoigne cette plaque de marbre, au 47 rue de l’Hubac.

Digne est devenu aujourd’hui Digne-les-Bains (ville thermale) et les Basses-Alpes, les Alpes de Haute-Provence.

Publié dans Un peu de tout

Commenter cet article

Mounala-Bourriquet 06/10/2006 06:16

Merci Renée pour cette petite page d'histoire, qui rejoint l'éternité grâce à Victor Hugo.

Martine 04/10/2006 11:35

Merci Renée. J'ai encore appris quelque chose aujourd'hui.
Bonne journée. Bisous.

Marie37 03/10/2006 07:55

Merci pour ce petit cours d'histoire, tes articles sont tous plus interessant les uns que les autres.