Colère et ressentiment

Publié le par Renée G.

Je ne voudrais pas terminer cette journée sans faire un coucou à ma maman. Agée de 92 ans printemps, c'est aujourd'hui son anniversaire.
Quand j'ai écrit ce poème, mon papa était parti depuis plusieurs années ; mon coeur était chargé de colère et de ressentiment. Beaucoup d'eau est passée depuis sous les ponts, les années et le temps ont accompli leur oeuvre en cicatrisant les blessures de l'âme.

              L'étrangère

Je la revois,
Assise dans la chaleur du poêle,
Les pieds dans les pantoufles,
Un fil de laine entre les doigts,
Maille envers, maille endroit,
Dessinant une torsade.

Je la revois,
Debout sur le balcon,
Guettant notre arrivée
En ce dimanche d'automne,
Feuilles brunes, feuilles blondes,
Dans son tablier de coton.

Je la revois,
Les mains blanches de farine,
Pétrissant la pâte,
Pour un gâteau, une tarte,
Fraises sauvages, fraises des bois,
Dans un moule étalées.

Je la revois,
Penchée sur sa machine,
Cousant une jupe, une robe
Dans un joli tissu fleuri,
Canette bleue, canette blanche,
Ou un lainage à carreaux gris.

Je la revois,
Sous son chapeau de paille jaunie,
Cueillant quelques légumes,
Quelques roses épanouies,
Petits pois, pois de senteur,
Au jardin où chante un mince filet d'eau.

Je la revois,
Cette frêle silhouette…
C'était le temps des jours heureux,
Des plaisirs partagés,
Pépé casquette, mémé frisette,
Dans l'ombre veillait le gueux.

Je la revois,
Je l'appelais parfois Henriette.
Cette femme, c'est ma mère,
C'était ma maman,
Cheveux gris, cheveux blancs,
Cette étrangère, c'est ma mère.

Je la revois,
Je voudrais lui dire je t'aime,
Mon cœur se ferme,
Mes lèvres se font silence.

Un jour de pluie, un jour tout gris,
Elle sera mienne, je la ferai reine.
Elle redeviendra ma maman,
Son doux souvenir dans mon cœur enfoui.
Fragments de vie d'un vieil album,
Papiers sépia, papiers de soie,
Témoins de bonheurs à jamais endormis.

          Renée Giordano
         Lundi 18 février 2002.


                      


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamie blue 30/09/2006 22:13

tres beau tu as beaucoup de talent ca remue les tripes

laurélyne 24/09/2006 20:22

trés jolie hommage  pour ta maman .
Bisous lolo

Marie 23/09/2006 12:26

Très beau poème, chargé d'émotions diverses ... heureusement que maintenant tout est apaisé ... c'est très important parce que la vie va tellement vite que parfois on regrette ...

Mounala-Bourriquet 21/09/2006 13:23

Un heureux anniversaire à ta maman. Que de souvenirs s'éveillent, à la lecture de ce "chant pour ta maman". J'en ai encore des frissons. Le plus étrange, c'est qu'en avançant dans la vie, on a l'impression de SE VOIR devant son miroir ! Amitiés, ma chère Renée. Marie-france

fr@nçoise40 (forum mumu) 21/09/2006 12:00

tres beau et triste mais si compréhensible!!!!!!! merçi et tres gros bisous a toi et ta maman