Triste anniversaire

Publié le par Renée G.

Sans une larme, sans un mot, il  est parti
Sur les brumes d'un petit matin gris.
Triste et pluvieux était novembre.
Les chênes centenaires torturaient leur ombre.

Il reposait tel un enfant,
Le visage auréolé de cheveux blancs.
Il sentait encore la chaleur de la vie.
Le temps coulait au ralenti.

Je ne l'avais pas vu vieillir.
Je n'avais pas vu sa tête blanchir.
Mon cœur s’étrangla dans un sanglot.
Mon papa, je le trouvais si beau !


Emportant ses mystères, il s’en est allé
Me laissant là, abandonnée, désemparée.
L'absence est lourde, le silence pesant.
Le vide de sa présence, lancinant.

Il aurait aujourd'hui quatre vingt seize ans ;
C'est un jour d'amère souffrance
Car je ne saurai jamais
Quelles furent ses dernières pensées.

Renée G.
Vendredi 19 mai 2006

Commenter cet article

Josiane - La cops de Francine S 23/08/2006 18:18

Absolument magnifique, j'en ai les larmes aux yeux.  Que de tendresse !  Bravo.

Sissipaillette 27/05/2006 17:50

Bonjour Renée,
Tu es venue par hasard, un jour dans mon petit monde et je ne t'avais pas encore rendue visite. C'est maintenant chose faîte, je continue ma promenade dans ton univers.
Ce poème dédié à ton papa est très beau, les mots respirent l'amour d'une fille pour son père. C'est magnifique !
Bisous de Sissi
de Sissi

Sylviane 23/05/2006 23:56

magnifique poême!!

fuchsia 22/05/2006 19:20

La date du vendredi 19 mai , est-elle celle de l'écriture du poème renée?
Très beau poème.
Bisous.